Pour progresser en Bushcraft :

Découvrir les publications



Le sureau noir (Sambucus nigra) est un arbre à feuilles caduques largement répandu en Europe. Ses fleurs parfument l’air au printemps et entrent dans la composition de nombreuses recettes : cliquez ici pour découvrir les savoureux beignets de fleurs de sureau.

Vers la fin de l’été, à partir du mois d’août, on peut voir apparaître ses baies noirs que de nombreuses personnes considèrent comme toxiques par méconnaissance de l’arbre. Il est vrai cependant que le sureau hièble (Sambucus ebulus) peut provoquer des nausées et vomissements lors de l’ingestion mais généralement sans gravité. Comment donc différencier les deux plantes pour se régaler ?

Identification :

Le sureau noir est un arbre, c’est-à-dire qu’il comporte un tronc ligneux (fait de bois) à l’écorce claire tirant sur le jaune et à l’apparence tigrée. Son bois est creux et renferme une moelle spongieuse blanche. Le sureau hièble en revanche n’est qu’une plante herbacée, elle ne produit pas de bois et donc pas de tronc ligneux, elle ne se ramifie pas.


Du bois, un tronc, c’est le sureau noir.
©Alban Cambe


Les baies noires-violacées du sureau noir sont groupées en grappes (le terme exact est « corymbe ») tombantes ayant un pédoncule rouge. Le sureau hièble présente également des baies noires mais les corymbes ont un port dressé. La fructification ne se produit pas au même moment : été pour le sureau noir, automne pour le sureau hièble.

 

 

 
Une plante herbacée sans tronc, le sureau hièble.
©Alban Cambe

 

 

 

 



Les baies du sureau noir sont tombantes.
©Alban Cambe

 

Les risques de confusion sont donc réduits. La cueillette se fait dès le mois d’août pour la confection de confitures et tartes. Le goût des baies fraîches est acidulé quoique insipide mais elles se révèlent à la cuisson.

 

Recette de tarte au sureau et aux pommes :

  • 2 œufs
  • 1 noix de beurre
  • 2 pommes
  • 30g de farine
  • 70g de sucre
  • 500g de baies de sureau
  • 200g de crème fraîche
  • 1 pâte sablée
  1. Éplucher et couper les pommes en gros dés. Les faire caraméliser dans une poêle avec du beurre.
  2. Mélanger les œufs, la farine, le sucre, la crème fraîche pour obtenir un mélange homogène puis y ajouter les baies de sureau soigneusement rincées.
  3. Étaler le mélange sur une pâte sablée disposée dans un moule à tarte.
  4. Recouvrir avec les pommes caramélisées, rajouter selon l’envie un peu de cassonade sur le dessus.
  5. Enfourner à 180°C pendant 45 minutes.
 
Photo : Tarte pomme / sureau, un délice ! ©Alban Cambe

 

 
Le sureau fait partie de ces fruits dont on se méfie et nos parents nous ont toujours dit de ne pas mettre n’importe quelle baie dans notre bouche. Une fois la reconnaissance assurée, l’essayer c’est l’adopter.
 
Pour réaliser des cueillettes en toute sérénité, le guide Delachaux des plantes par la couleur reste une valeur sûre. 
 
 
 

  D’autres recettes de plantes sauvages avec les moyens de les identifier simplement sont disponibles dans :

Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft

Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft
« Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft » est devenu l’ouvrage de référence de la discipline.


Pour progresser en Bushcraft :

Découvrir les publications



Si cet article vous a plu, pour être informé en avant-première de la tenue de ce genre de stages, n’hésitez pas à partager cet article et à vous abonner à ma newsletter pour accéder également à du contenu exclusif.

One Reply to “Reconnaître le sureau noir (recette de tarte au sureau)”

Comments are closed.