Un champignon bio-indicateur signe d’air pur

Un champignon bio-indicateur signe d’air pur

Certains êtres vivants ne supportent pas la pollution et exigent un air pur pour se développer. Parmi eux, certains lichens et ici, un champignon très particulier du genre Rhytisma.

Les lichens indicateurs d’air pur

En règle générale, plus un lichen présente une surface d’échange étendue avec l’air, plus il sera sensible à la pollution de l’air. Ainsi, les lichens fruticuleux et filandreux ne se développent-ils qu’en pleine nature, loin des axes routiers et des centres urbains.

Plus les lichens sont filandreux, plus ils indiquent un air pur.
Un lichen filandreux rencontré en montagne, loin de la civilisation. ©Alban Cambe

Les lichens sont cependant des associations symbiotiques entre un champignon et une algue, c’est en général ce premier être vivant qui reste sensible aux particules fines et métaux lourds.

Les champignons du genre Rhytisma font partie de la division des Ascomycètes parmi lesquels on rencontre les Morilles (Morchella spp.), les pézizes (Peziza spp.) et… qui se rencontrent chez de nombreux lichens tel que Xanthoria parietina.

Ce dernier est un lichen crustacé (formant une croûte sur son support) et supportant plutôt bien la pollution puisqu’on le retrouve sur les arbres et les murs en milieu urbain. Il constitue par ailleurs une excellente boussole naturelle.

Rhytisma acerinum, un champignon bio-indicateur

Rhytisma acerinum, comme son nom scientifique l’indique, se développe sur les érables (Acer spp.) et vient former un ensemble de tâches noires.

Ce champignon parasite se développe des stromas (tâches noires) sur les feuilles d’érable durant l’été. De ces tâches seront libérées les spores assurant sa reproduction.

Rhytisma acerinum indique un air pur.
Les stromas de Rhytisma acerinum sont d’autant plus présents que l’air est pur. ©Alban Cambe

Particulièrement sensible aux métaux lourds et au dioxyde de soufre, Rhytisma acerinum ne peut subsister qu’en des lieux préservés du trafic routier et de la pollution urbaine ou industrielle. Un signe que l’air est donc pur aux alentours.

Un champignon bio-indicateur en vidéo

De nombreux indices naturels similaires ainsi que 150 ressources sont disponibles dans mon ouvrage « Le grand guide du bushcraft » paru aux éditions Solar.

Back to top
error: Ce contenu est protégé par le droit d\\\\\\\\\\\\\\\'auteur ©Alban Cambe & albancambe.com